Actualités :

A tue tête


Exposition des travaux de détenus au musée Dechelette rendez vous samedi 21 - 15h

<< retour



à tue-tête !
 
avec Alaitz , Amel, Assam, Chantal, Claire, Gérard, Hafid, Itziar, Jemali, Jimmy, José, Mohamed, Mohamed, Sefik et Silvia.
 
Une semaine dans une petite salle du centre de détention... rencontre d’un groupe de personnes détenues, avec des blocs d’argile, du temps et ce projet de faire écho à l’exposition Muséalies #2 : faces, masques et portraits du musée Déchelette.
 
La terre imprime les questionnements, les errances, en juillet 2019 comme au début de l’humanité. Les gestes simples, archaïques génèrent les premières têtes, ou les masques. Ce sont des formes extrêmement variées, elles jaillissent d’heure en heure au milieu de nous, des portraits, autoportraits, en terre cuite ou crue, témoins de notre existence. Le travail se réalise en groupe, les échanges sont intenses, partage de vie, soutien dans l’exécution d’une pièce et parfois même création à quatre mains.
Les masques ont été portés par les détenus puis photographiés pour enregistrer cette incarnation possible des céramiques.
 
J'ai réalisé ce projet en juillet dernier au centre de détention de Roanne avec deux groupes de personnes détenues, femmes et hommes. Les sculptures ont été mises en couleur à la prison puis émaillées, et cuites au gaz à 1000°C dans mes fours.
 
C’est la troisième année consécutive que l’association « Les rencontres de l’atelier » développe un programme d’interventions au centre de détention, en lien avec le musée Déchelette. Chaque édition est un succès, une rencontre réussie : rencontre avec une artiste, rencontre avec un groupe ou soi-même, rencontre avec la terre... Et également avec le musée que les participants visitent et dans lequel leurs créations sont exposées.
 

<< retour